Le Dad Bod, la nouvelle hypocrisie du moment

Le Dad bod, un phénomène qui a bien évidemment vu le jour sur internet et suscité de nombreux débats. Ce petit ventre à bière qui rendrait les mâles si sexy et ferait des hommes athlétiques une espèce en voie de disparition. Je refuse d’y croire et je vous explique pourquoi ci-dessous.

Qu’est-ce que le Dad Bod ?

In praise of the 'dadbod': the man who's let himself go

Tout a commencé avec un article d’une jeune étudiante américaine et tout s’est accéléré lorsqu’un journaliste du Washington Post a surenchéri, expliquant comment son petit ventre l’avait aidé à séduire les femmes, lui qui avait auparavant un physique musclé. Il n’en fallait guère plus pour qu’internet s’enflamme et que des pages Facebook et Instagram soient créées. A la suite de cet article partagé plus de 500’000 fois sur Facebook, nombreux sont les hommes, pensant pouvoir s’attirer les faveurs du sexe opposé, à avoir posté des photos de leurs petits ventres grassouillets sur les réseaux sociaux. Décidément, l’homme voulant séduire est prêt à tout, même au pire. Ce nouveau phénomène contraste bien évidemment avec l’image qu’on se fait des hommes aux physiques athlétiques. Faisons donc connaissance avec cette nouvelle catégorie d’hommes qui se négligent sous prétexte que c’est tendance.

Le Dad Bod est définit comme un homme qui aurait une corpulence entre le gros et le maigre. L’équilibre « parfait », dit-on, entre la bedaine à bière et la silhouette athlétique. Le Washington Post a même définit les critères du Dad Bod :

  1. Être un homme (jusque là tout va bien)
  2. Avoir entre 20 et 54 ans
  3. Avoir un IMC (indice de masse corporelle) entre 25 et 29.9kg/m2, soit sur le papier, une personne en surpoids

Mettons nous tout de suite d’accord, il n’y a rien de mal à mettre en avant tous les types de corps et pas uniquement ceux qu’on voit à longueur de journée dans les médias. Les pseudo-mannequins à la peau lissée à coup de filtres Instagram et au Thigh Gap dessiné à coup de clic, ne correspondent en rien à la réalité. Tous les corps sont différents et la définition de ce qui est beau est intimement personnel.

Pourquoi les femmes disent préférer les hommes avec un Dad Bod ?

Pour Mackenzie Pearson, l’auteur de l’article à l’origine de tout ce bruit, le succès de ces ventres potelés s’explique simplement:

« Ce n’est pas intimidant et cela nous permet de ne pas culpabiliser à côté d’un corps trop parfait. Les femmes peuvent alors rester le centre d’attention. […] C’est bien plus agréable au toucher et pour les câlins. […] Cela veut dire qu’on pourra aller se prendre des tacos ou des pizzas ensemble sans passer pour une goinfre et on sait surtout à quoi s’attendre pour les prochaines années. »

Le langage féminin, du grand art!

La nouvelle hypocrisie du moment ?

The Dad Bod - What To Wear When You've Got One

Les partisans du « mouvement » à avoir été les plus fins dans leur analyse, ont avancé l’argument suivant: ce ne serait pas l’apparence du Dad Bod qui serait attirant mais bien l’image de l’homme qu’il représente. L’image d’un homme qui a une belle carrière, qui aime les enfants (?), un homme rassurant qui serait parfait derrière la poussette lors des sorties en famille le dimanche matin. Les  hommes aux abdos et les gros bras seraient alors trop occupés à la salle de muscu pour pouvoir gérer une famille ou une entreprise.

Certaines femmes justifient leur amour de ces petits ventre par le respect d’une mentalité de je-m’en-foutiste. Depuis quand est-ce que ne pas se préocupper de sa santé et de son image est quelque chose d’attirant pour une femme. Messieurs, il y a une seule situation pour que cette « philosophie de vie » marche. Il vous suffit d’être très riche ou très célèbre (ou les deux). Aux dernières nouvelles, ce n’est pas le cas de la majorité des hommes. J’ai tendance à penser que, même si Léonardo DiCaprio (reconnu unanimement comme représentant officiel des Dad Bod) est sans doute un homme très intéressant, ce n’est pas uniquement pour sa beauté intérieur qu’il est accompagné d’une top model. Mais on va encore dire que je suis de mauvaise foi. 

« Lui, au moins, n’est pas obsédé par son corps! »

C’est sur que le Dad Bod n’est pas obsédé par son corps. Il n’est obsédé par rien du tout. Vous pouvez être sur qu’il ne se fixera pas d’objectifs sportifs, personnels et, au final, pas d’objectifs d’une manière générale. Aucune passion, aucune volonté, vous avez sans doute rencontré l’homme de vos rêves.

Être masculin au 21ème siècle

Depuis quand est-ce que la définition de la masculinité va de pair avec la paresse, la faiblesse et une accumulation de graisse viscérale? Il y a une époque pas si lointaine ou un homme masculin se devait d’être fort physiquement, capable de construire un toit pour protéger sa famille. Nous ne sommes qu’en partie sortis de cette époque et être paresseux et grassouillet n’est pas encore devenu un standard de virilité? Je ne suis pas en train de dire que tout le monde devrait adopter le style de vie d’un bodybuilder ou d’un sportif d’élite mais garder son corps en bonne santé avec une alimentation saine et un minimum de sport (ce qui se traduit le plus souvent par une bonne forme physique) devrait être un critère de masculinité.

Quelque chose me dit que d’ici deux à trois semaines, le temps qu’il faut pour que le Dad Bod disparaisse, Mackenzie Pearson (19 ans), préfèrera à nouveau Zac Efron à Seth Rogen (cf. photo de couverture).

Bonus: Quelques conseils pour éviter le Dad Bod 

Vous ne vous êtes pas rendu compte que vous avez fait quelques réserves pour l’hiver. Voici quelques conseils pour ne pas laisser pousser votre ventre:

  • Les beaux jours et le soleil arrivant, éteignez votre télévision, enfilez des baskets et sortez vos fesses du canapé. Que ce soit à la salle de sport, au stade, à un cours collectif, à la piscine, il y a mil et une façon de bouger.
  • Entrainez-vous avec un ou une partenaire, c’est toujours plus motivant de s’entrainer à deux.
  • Vous avez soif, buvez de l’eau. L’eau devrait être votre principale boisson, avec de temps en temps un verre de vin, de Suze ou de Soda si vraiment vous en avez envie… et non le contraire.
  • Apprenez à écouter votre corps et à ressentir vos sensations alimentaires: la faim, la satiété… Votre corps vous donne toutes les informations nécessaires et si vous savez l’écoutez attentivement.
  • Lorsque vous êtes en colère, au lieu de vous ruer sur une plaque de chocolat, frappez contre un sac ou enfilez vos baskets. Apprendre à identifier les émotions qui vous font manger est un point clé.

Chaque homme qui se respecte devrait penser à bouger tous les jours, manger correctement et chercher à être meilleur, non pas pour les autres, mais pour lui.

Simon

1 Commentaire

  1. William PROCIDA

    Bonjour

    Je suis d’accord avec votre articles. Cet histoire de dadbod est assez hypocrite,car comme elle le dit,cette femme préfère les dadbod pour rester le centre de l’attention…si ce n’est pas de l’égocentrisme et du narcissisme poussé,alors je ne m’y connais pas du tout.

    De plus,c’est très dévalorisant car selon les dire de mackenzie pearson,elle préfère une personne « moyenne » physiquement pour se sentir valorisée elle-même. Cela veut dire que elle cherche un faire-valoir, plus qu’un compagnon.

    Personne,homme ou femme,avec une bonne estime de soi,ne devrait accepter une pareille dévalorisation. Si un homme aurais dit une pareille ânerie,certaines féministes l’aurait déjà pendue en place publique.

    Et enfin,préférer les dadbod,c’est un jugement uniquement basé sur le physique. Oui on peut-être musclé,fin,fit,gros,gras,grand,petit…et être intelligent,intéressant ou un gros con. Toute les combinaison sont possible.

    Autrement dit,ce n’est qu’un effet de mode superficiel pour homme ou femme complexé,mais qui ne veulent pas que ça se sachent…

    Bonne journée

    Cordialement

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *