2 recettes italiennes simples pour transformer un fruit en dessert‏

Pour certains l’Italie est synonyme d’ostentatoire, des gens qui parlent fort et les plus mauvaises langues oseront même le mot « machos »… Quand je pense à l’Italie, les première images qui me viennent en tête, après le style des Italiens, sont des images d’une cuisine raffinée, pleine de saveurs, intimement liée aux traditions, utilisant des ingrédients de qualité…  Les Italiens ont l’art et la manière de sublimer des aliments simples mais derrière cette apparente simplicité se cache un savoir-faire ancestral qui exalte les saveurs de chaque produit. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la cuisine italienne est un des piliers du régime méditerranéen qui, avec son cousin d’Okinawa, sont les régimes (comprendre « habitudes alimentaires) favorisant la longévité et la santé sur le long terme. Promis, même si ce n’est pas l’envie qui manque, je ne vais pas vous vanter ici les mérites de l’alimentation des pays méditerranéens. On y reviendra une autre fois.

Photo0644

Stéphane est sociologue, fondateur de HOMMES D’INFLUENCE mais c’est avant tout un éternel amoureux de l’Italie. Il vous propose deux recettes orientées « plaisir » et « gourmandise » et nous ne vous donnerons pas (inutile de me demander) de tableau comptant le nombre de calories ou les informations nutritionnelles. Pour une fois, concentrez-vous sur les saveurs, la texture et la fraîcheur des aliments. J’aime à penser qu’il a découvert ces recettes dans une maison de rêve en Toscane ou encore sur la terrasse d’un de ses restaurants préférés à Rome. Si de votre côté, vous avez la chance d’avoir une terrasse, ouvrez votre parasol, mettez votre musique préférée et dégustez le tout pieds-nus, au calme. Le paradis! Avec les grosses chaleurs de ces jours, vous ne sentez pas un petit air d’Italie?

Ces recettes ont été choisies pour la simplicité et la rapidité de la préparation, mais nécessitent des ingrédients d’excellente qualité, sinon ça n’a aucun goût (logique, vu que rien ne « compense »)
 

Soupe fraîche de melon à la menthe

Photo0654
Ingrédients :

  • du marché : melon bien mûr (1 pour 2/3 personnes), menthe fraîche
  • du supermarché : 1 feuille de gélatine, une petite boite de crème fraîche liquide
  • du placard : sucre (de  préférence sucre glace)
 
1- Portez à ébullition un demi-litre d’eau avec un fond de verre de sucre jusqu’à obtenir un liquide sirupeux (logique). Pendant ce temps, ramollissez la feuille de gélatine dans l’eau froide
2- Cuire le melon découpé en petits morceaux dans l’eau sucrée et mixer le tout avec la gélatine et quelques feuilles de menthe. Ne me faites pas l’affront de préciser que vous l’aurez préalablement pelé et épépiné….
3- Monter au fouet, façon Chantilly, la crème sortie du frigo et l’incorporer délicatement .
Comment servir ? Dans de mignons petits ramequins chinés sur une brocante, de préférence dépareillés
4- Bonus : gardez quelques feuilles de menthe et fines tranchettes de melon « intactes » pour la déco. Une goutte ou deux de vodka glacée dans le mixer ne gâchent rien, non plus.
 

Pêches aux amandes, pistaches et thé vert

Photo0656

Ingrédients :
  • du marché : pêches (2 par personne)
  • du marché/supermarché : pistaches, amandes (une poignée)
  • du placard : thé, miel
 
1- Achetez de belles pêches fraîches, environ 2 par personne selon la taille (jaunes, blanches ou nectarines, peu importe : prenez les plus belles, achetées si possible directement au producteur et non à un intermédiaire – surtout pas un supermarché)
2- Faites du thé en grande quantité (un demi litre pour deux, un litre pour quatre, etc.). De préférence du thé vert aux agrumes, mais sinon faites avec ce que vous avez dans le placard (une infusion peut aussi faire parfaitement l’affaire). Le thé fait, ajoutez une grosse cuillère de bon miel par personne et portez à ébullition quelques minutes jusqu’à dissolution totale du miel (s’il est déjà liquide, ça ira plus vite, forcément)
3- Baissez le feu et plongez délicatement vos pêches (épluchées et dénoyautées, of course) dans le mélange thé-miel. Temps de cuisson : 10-15 minutes, tâter avec un couteau pour juger. Ne pas lécher le couteau après : c’est chaud, et ça coupe !
Comment servir ? Cassez quelques amandes et pistaches fraîches et croquantes sur vos moitiés de pêches fondantes
4- Bonus: gardez le bain de cuisson et faites réduire pendant un petit quart d’heure à feu vif jusqu’à obtenir un suc épais et dense que vous versez sur/autour de votre dessert avec une ou deux gouttes de vin sucré (type vino santo)
 
Ps: si vous aussi vous êtes un inconditionnel de la (vraie) cuisine italienne, dites-le en commentaire ou partagez cet article.

1 Commentaire

  1. Charlotte

    bavo Simnon il est préférable que tu viennes faire une démo chez moi et même tout le repas pour MJ et moi.
    merci d’avance devine

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

et, tempus elit. porta. risus. eleifend vulputate, dolor. mi, ipsum Praesent